Des Pirates pacifistes et des Lectures au Lavandou

Notre première de l'été : des lectures du Carnet de bord, et des enfants devenus pirates! Objectif : répondre au mieux à l'enjeu de la ville d'amener le public à admirer les bateaux de tradition de l'Escale des Voiles, et partager ce qui sous-tend notre projet : l'amour de l'univers marin et le désir de le protéger. Pour nous, c'était un nouveau monde à apprivoiser...

Affiche du festival l'Escale des Voiles

Affiche du festival l'Escale des Voiles

Et si on jouait sur ces navires de tradition...?

Des mâts immenses. Enormes.
Une grand-voile gigantesque. Une proue démesurée.
Un pied posé au Lavandou, et nous voilà plongées dans les années 1900, au moment de la construction de ces navires de tradition.

Une pensée nous vient, presque malgré nous : « et si on jouait notre spectacle sur un de ces bateaux... ? Joli décors... » Puis une autre dans la foulée : « mais on ne verrait plus que le décors, et nous, noyées dans ce grandiose... »

Tellement grands qu'ils ne rentrent pas dans l'appareil...  Mais si vous allez  sur le site de l'Afyt , vous pourrez les admirer...

Tellement grands qu'ils ne rentrent pas dans l'appareil...
Mais si vous allez sur le site de l'Afyt, vous pourrez les admirer...

 

De l'amour de la navigation à L'Escale des Voiles 

Nous voilà à « l'Escale des Voiles », qui marque 3 jours de pause réconfortants pour les marins qui concourent à la coupe de Printemps. Partis d'Antibes, ils iront jusqu'à Porquerolles, sur leur navire d'un autre temps. Et si les temps se mêlent ainsi depuis 2015 au Lavandou, c'est grâce au tour de force de Severine de la Tour, une passionnée de voile et qui – chance ! - travaille au Service mer et littoral de la Mairie.

D'Antibes à Porquerolles, sur la route il y a le Lavandou, pourquoi ne pas s'y arrêter? De cette question est née une envie, puis un possible, un projet, et enfin, du concret. Un concret sympathique et plutôt bonne franquette, devenu le rendez-vous annuel des marins bien heureux de s'y retrouver.

Autour d'elle, Severine rassemble. Ses copines d'abord, toujours volontaires, puis la commune, les associations, les écoles de voiles et le Yacht club. Au fil des années, l'Escale grandit, et s'organise. L'enjeu : attirer plus de public à venir admirer les bateaux et faire prendre de l'ampleur à l'événement, tout en sauvegardant l'esprit propre à ce lieu de retrouvailles entre marins : convivial et simple. Joli défi !

Alors pour la première année, le service animations de la Mairie se joint à la fête afin de mettre en place un Village dans le centre ville, qui doit interpeller, et inviter le public à continuer sa route, jusqu'aux sublimes bateaux.

Nos mots et notre imaginaire au service du désir de découverte

2018-06-05_cie_infusion_lectures_lavandou_013.JPG

Et c'est là que nous entrons en jeu, avec nos outils. Dans notre boite : « À l'Écoute – les lectures du Carnet de bord de la Transatlantique » et « À l'Abordage ! - pour devenir un pirate pacifiste du 21 ème siècle ». Avec une liberté quasi totale quand à notre espace et notre décor. Un mot d'ordre : toutes les tentatives sont les bienvenues. Parfait... :)

 

Mardi 5 juin :  "À l'Écoute"

La voiture pleine à craquer, on arrive. Pour nous, une petite tente, une table, douze chaises. Notre but : créer un espace intime en même temps qu'ouvert, qui puisse permettre l'attention nécessaire à l'écoute de la lecture tout en invitant le flâneur à s'arrêter.

Voilà, nous sommes prêtes. Habillées, un peu stressées. C'est notre première. Et si il pleuvait ? Et si la sono était cassée ? Et si personne ne s'arrêtait ? Il est 17h55, c'est le moment. « Les lectures vont commencer ! Venez vivre avec nous un bout d'aventure marine ! N'hésitez pas, installez vous ! » La prochaine fois, on aura un mégaphone.

17h59. Un homme s'arrête. « Oh ! j'adore les aventures ! » Et de un. Le mouvement appelle le mouvement. Une femme passe, accroche du regard notre décor, chope au vol le mot « Transatlantique », et vient s'asseoir. Un autre s'approche : « moi aussi j'ai fait la Transatlantique, et dans les deux sens ! ». Il prend place... Voilà, nous avons un public sous notre petite tente.

18h10. « Bienvenue à bord... L'histoire que vous allez entendre est celle que nous avons vécue. Et les sons que vous allez entendre sont ceux enregistrés à bord de notre bateau-scène, et créés par la conceptrice sonore Marie Doyeux. C'est parti...»

2018-06-05_cie_infusion_lectures_lavandou_002.JPG
2018-06-05_cie_infusion_lectures_lavandou_012.JPG
2018-06-05_cie_infusion_lectures_lavandou_038.JPG
2018-06-05_cie_infusion_lectures_lavandou_028.JPG
«  … La terre droit devant, il sera 10h45, heure locale.  »

« … La terre droit devant, il sera 10h45, heure locale. »

Les mots de la lectures laissent alors place aux mots d'une discussion passionnée, faite de questionnements, d'amour des mers et des océans, de souvenirs et d'aventures partagées.

Maintenant, il ne leur reste plus qu'à aller admirer les bateaux, là bas au bout du port, avec en tête un flot de rêves de pleine mer. Et nous, nous repartons, heureuses d'avoir pu partager nos lectures et d'avoir créé un espace de rencontre et d'échange.

 

Mercredi 6 juin :  "À L'abordage !"

2009-01-02_cie_infusion_a_labordge_lavandou_009.JPG

C'est la journée des enfants. Le but : qu'en passant par le Village installé sur le port au centre ville, ils aient envie de continuer jusqu'à l'autre bout du port, jusqu'aux sublimes bateaux. Pour les motiver, des étapes à passer sur le Village, des questions à poser aux marins, et des surprises, à récupérer tout là bas.

Nous sommes une des étapes par lesquelles ils doivent passer, entre les maquillages et les optimistes. Comme on ne veut pas perdre cette occasion si belle d'aborder l'essentiel, à l'endroit de notre tente on utilise nos outils, comme des épreuves à passer pour devenir un véritable "Pirate pacifiste du 21ème siècle" : « libre, aventurier, navigateur, qui n'aime pas les injustices, qui s'exprime quand il n'est pas d'accord et qui se bat pour la préservation des océans et des mers ». Sacrée mission...

2009-01-02_cie_infusion_a_labordge_lavandou_021.JPG

Alors à tous ces enfants qui passent avec leurs parents, on leur propose une formation express : « pour devenir un pirate pacifiste, il te faudra passer par toutes les épreuves. Tu pourras alors récupérer ton diplôme du parfait pirate et aller chercher ton épée en ballon (plastique recyclé et biodégradable, évidemment!) ». Le tout, accompagné par notre bande son de pirate. C'est parti...

Jet de balles et de nœuds marins, nœud de taquet, coloriage, 7 familles de la mer, documentation sur l'univers marin, sculpture de ballon.

2h30 que nous ne voyons pas passer, où les enfants deviennent pirates. Et, victoire, même les quelques petites filles qui voulaient être des princesses ont fini par aimer l'esprit de la piraterie pacifiste et les potentiels d'aventure qu'elle ouvre. Yes !

2009-01-02_cie_infusion_a_labordge_lavandou_020.JPG

Notre objectif pour la suite : essayer de sortir d'une logique de résultat où le but est de « réussir » les épreuve pour « mériter » la récompense ultime (le ballon!) et susciter le désir d'aventure et le plaisir du chemin pour devenir pirate, un chemin qui peut ne prendre jamais fin. Comment ? On ira certainement chercher du côté de l'esprit des jeux collaboratifs et des méthodes d'éducation alternative. Idées bienvenues !

C'est la fin de la journée, nous sommes épuisées autant que gonflées d'énergie. Enfin, notre projet prend la forme concrète du terrain. On est dans le dur, et on sculpte la matière à partir de tout ce qu'on a pensé jusque là. C'est si bon... En flottant, on se dirige vers les sublimes.


Photos : Renaud Menoud
Texte : Flore Viénot

infusion compagnie