La "Première" d'Entre deux Rives

Voilà, c'est fait. La "Première", ce passage obligé, aussi douloureux qu'exaltant. Pendant des mois tendues vers cet objectif, il suffit d'1h pour que la pression accumulée soit derrière nous...  
C'était à Saint Mandrier, le week end du 29 juillet, au 19eme festival des bateaux Pointus, organisé par Lou Cabanou dou Pescadou. Rétrospective.

2018-07-29_cie_infusion_saint_mandrier_spectacle_147.JPG

« - Vous êtes prêtes ?
- ... »

Cette question, mille fois posée, est impossible à satisfaire. J'aimerais répondre par l'affirmative, mais mon cœur m'en empêche. Mentir, c'est mal, ai-je appris. Mais un trop de sincérité à ce moment là provoquerait l'affolement du questionneur, qui pourrait bien nous dégouliner dessus en retour... Non merci.

85M_4390.JPG

« Etre prêt », qu'est ce que ça veut dire ? Peut-on seulement l'être ? Et qui plus est, pour une Première ? Etre prêt à présenter au public une première étape de travail, un début d'aventure. Etre prêt à accueillir l'imprévu, le spontané incalculable, l'extérieur irréductible et la contrainte involontaire. Le lot du spectacle vivant en somme, de rue de surcroit. Et sur un bateau. A 3 mètres du quai.

En plus du travail concret de la scène, c'est à cet Accueil, chaleureux, qu'il faut se préparer. Et qui nous permet de pouvoir répondre : « oui, nous sommes prêtes ».

2018-07-29_cie_infusion_saint_mandrier_divers_134.JPG

 

Jeudi 26 juillet

Avec les scénographes Federica et Renaud, nous accueillons à bord du Kaïros Michel et ses lumières. Le temps pour lui de poser un pied et découvrir le petit paradis des Embiez, voilà le soir qui vient, et avec lui, le moment des essais. Un filage plus tard, et nous voilà en train de discuter des possibles, des souhaitables et des envisagés lumineux. La nuit, le jour, le petit jour, le cagnard, l'angoisse, la tempête, les hallucinations... 1h déjà ! Vite, au lit ! Demain, on largue.

2018-07-26_cie_infusion_embiez_filage_michel_051.JPG

Au programme du Week end :

> samedi : Lectures à midi, puis Animation du pirate pacifiste l'après midi
> dimanche : Première d'Entre deux Rives, le spectacle sur voilier.

 

Vendredi 27 juillet

Petit déj', bonne humeur, fatigue et excitation sont sur le quai dès le lever. Nous les retrouvons. Et nous nous partageons les tâches :
> remettre les voiles (les vraies, celles qui nous permettent de naviguer...). Fanny et Michel s'y mettent.
> Finir de coudre la voile (la vraie, celle qui nous permet de danser et jongler). Federica part à la recherche d'une nouvelle machine qui pourra remplacer la sienne, fatiguée par les trop grosses couches de toile.
> Ranger, encaisser, empaqueter. Renaud s'en fait le spécialiste.
> Communiquer. Flore s'y met, à la table du café, la jambe dans la glace, dans l'espoir que son membre dégonfle encore un peu plus de sa blessure 15 jours plus tôt.

Il est midi, il est temps. Saint Mandrier nous attend !
On largue ! Les côtes de notre petite île s'éloigne, s'estompe et disparaît derrière le Cap Cicié.

2018-07-27_cie_infusion_navugation_michel_flore_fanny_113.JPG

5h plus tard de petit vent léger, nous voilà à destination. Un pied à terre, et nous voilà accueillis par les membres de l'association Lou Cabanou dou Pescadou qui organisent la manifestation, la fête des pointus, à laquelle nous participons.

Au programme de ce soir : prendre nos marques, et accueillir les deux derniers membres de l'équipage : Mélanie et Mélissa qui viendront filmer les douces réjouissances. Demain seulement nous ferons les tests d'amarrage du bateau, et des lumières in situ.

Matériel sur le dos, voilà les camera women qui montent à bord du Kaïros, pour s'imprégner, et comprendre ce qu'elles vont devoir capter. Petite réunion du soir, avant la pizza...

(NB : c'est bien l'index qui pointe le ciel...)

(NB : c'est bien l'index qui pointe le ciel...)

 

Samedi 28 juillet

Et voilà que demain, c'est la Première ! Mais avant cela, concentration...

Car dès 9h, le stand de la Cie Infusion accueille les passants, les habitants et les touristes pour présenter aux plus curieux le projet, les informer du week end en vue, et les inciter à venir écouter nos lectures embarquées, qui vont bientôt commencer...

11h30, un premier groupe monte à bord du Kaïros, décor brut. Et se laisse porter par les mots qui disent l'aventure...

2018-07-28_cie_infusion_saint_mandrier_lectures_011.JPG

Puis un second groupe, qui nous donne envie de développer une version pour les enfants, où nous leur raconterions des bouts d'aventure et d'anecdotes en les faisant cheminer sur les 10 mètres de notre embarcation. A noter dans notre carnet à la page « à prévoir »...

L'après-midi arrive vite, et nous voilà portées par des dizaines d'enfants qui passaient par là, et qui s'arrêtent pour devenir de véritables pirates pacifistes du 21eme siècle.

2018-07-28_cie_infusion_saint_mandrier_pirates_pacifistes_031.JPG

Pendant ce temps là, Federica règle les derniers détails techniques de sa voile. Michel installe son matériel. Renaud négocie avec le responsable du marché au puces du lendemain plus d'espace pour le public du spectacle, et avec la Mairie l’extinction de l'éclairage public le temps de la représentation. Mélissa et Mélanie nous suivent sans relâche, caméra en main, pour tenter de capter l'essentiel, le beau, l'original et le jamais vu.

2018-07-28_cie_infusion_saint_mandrier_federica_peinture_voile_407.JPG

Le soir arrive sans qu'on s'en aperçoive. Voilà venu le moment d'amarrer le bateau en condition spectacle. Diner ? Plus tard... Alors sur le rythme de la fête des pointus qu'on entend à quelques mètres plus loin, on lance les bouts, les rattrape, on les tire, les relâche. On arrête tout, on réfléchit. Puis on recommence. Sous les conseils avisés de notre ami skipper d' À toute voile, venu nous donner un coup de main plutôt très, très bienvenu.

2018-07-28_cie_infusion_saint_mandrier_amarrage_soir_023.JPG

Il est soir. C'est le tard. Dodo.

 

Dimanche 29 juillet

Une journée qui passe... vite. Préparation, échauffement, transformation du stress en énergie... C'est le moment d'aller installer le décor. Et de ne plus ressortir du bateau, en attendant l'heure dite.

Jusque là, tout va bien, puis... Une échelle, un saxo, un mousqueton mal fermé, un bateau, de l'eau, du stress, ça donne : un saxo à l'eau... Oups. Plus de saxo. Panique ? Panique. Heureusement, un apnéiste ayant fait du saxo étant petit passe par là et plonge dans l'envers du monde repêcher le précieux.

2018-07-29_cie_infusion_saint_mandrier_spectacle_116.JPG

Ouf. On le récupère avidement, on le rince, on le sèche, Flore souffle dedans : vague couinement. Panique ? Panique. Une larme, deux. Puis un « bon » qui signifie « on fera sans ». Accueillir l'imprévu... hum.

Le public s'installe sans se soucier de l'absence du beau doré.
Et c'est parti.

1h plus tard, c'est déjà fini. Il ne nous reste plus qu'à démonter, célébrer, digérer, et reprendre le travail le mois prochain avec le regard extérieur Philippe Ducou qui rejoint l'équipage Infusion. Retravailler, pour les dates à venir : à Sainte Maxime le 16 septembre, puis à Locmiquélic le 29 septembre en Bretagne.

La fameuse "Première" passée, nous pouvons sereinement passer à l'étape numéro 2...


Photos : Renaud Menoud
Texte : Flore Viénot

infusion compagnie